trucalacon est un site de référencement de contenu humoristique. Il se veut le plus large possible en terme d'humour et souhaite mettre en avant le fait que nous pouvons rire de tout (mais pas forcément avec n'importe qui).

L'humour développe notre sens des proportions et nous révèle que l'absurde rôde toujours derrière une gravité exagérée.

Charlie Chaplin

Pris au hasard

Images droles, blagues amusantes et humour à partager pris au hasard

Images prises au hasard sur des sujets variés tels que les animaux, bébés, etc.

Derniers ajouts

Images droles, blagues amusantes et humour à partager dernièrement ajoutés

Découvrez les images drôles et amusantes récemment ajoutées au référentiel.

Les plus appréciés

Images droles, blagues amusantes et humour à partager les plus appréciés

Voici les images amusantes les plus prisées toutes catégories confondues

Humour: Forme d'esprit qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité ; marque de cet esprit dans un discours, un texte, un dessin, etc.

LAROUSSE

Drôle: Qui provoque le rire, intentionnellement ou non ; plaisant, comique.

LAROUSSE

Amusant: Qui amuse, divertit, chasse l'ennui ; divertissant, gai, drôle.

LAROUSSE

Blagues courtes

Comment appelle-t-on un hamster dans l’espace?

Un hamsteroïde.

Un astronaute qui commet un crime dans l’espace sera-t-il puni? Non car il s’agit d’un crime sans gravité.

Dans une animalerie, un homme demande à un vendeur :
– Je veux un chien de garde pour me défendre.
– Très bien. Je sais ce qu’il vous faut.
Le vendeur ramène un caniche. L’homme lui dit :
– Je ne veux pas un chien de salon, mais un chien de garde !
– Oui mais ce caniche fait du karaté. C’est d’ailleurs son nom.
L’homme étant sceptique, le vendeur lui dit :
– Je vous fais une démo. Karaté, karaté la porte !
Le caniche casse la porte. Le vendeur continue :
– Karaté, karaté la table !
Le caniche casse la table en deux.
Séduit, l’homme prend le chien. Un ami arrive chez lui, et lui dit :
– Alors, il est où ton gros chien terrifiant ?
L’homme lui montre son caniche. Son ami éclate de rire puis lui dit :
– C’est ton chien de garde ? Tu t’es bien fait avoir !
– Non, il fait du karaté.
– Mais bien sûr ! Karaté, karaté mes couilles !

Qu’est-ce qui est jaune et qui court vite?

Un citron pressé.

Pourquoi les pêcheurs ne sont pas gros?

Parce qu’ils surveillent leur ligne.

Quel est le crustacé le plus léger de la mer?

La palourde

Pourquoi un chasseur emmène-t-il son fusil aux toilettes ?

Pour tirer la chasse

– Chef, chef ! Il y a eu un vol cette nuit au supermarché ! On a volé 2000 cartouches de cigarettes et 1500 carottes.
– Bien, et vous avez des soupçons ?
– Ben ouais, on recherche un lapin qui tousse.

Un homme rencontre un de ses copains qui fait une tête d’enterrement.
– Tu as perdu quelqu’un ?
– Non, c’est même le contraire, je vais être père !
– Et c’est pour ça que tu fais une gueule pareille ?
– Oui… Je ne sais pas comment l’annoncer à ma femme…

Un petit garçon a avalé une souris : Au téléphone le docteur dit :
– Mettez un bout de fromage devant sa bouche, la souris sera peut-être attirée.
Le docteur arrive et voit le garçon avec un sardine dans la bouche.
– Mais je vous avais dit de mettre du fromage !
– Oui, mais maintenant c’est le chat qu’il faut faire sortir !

Un retraité rentre chez lui avec son sac de golf, un peu dépité.
– Ça n’a pas été ?, lui demande sa femme.
– Ben je n’ai pas de mal à frapper la balle, mais le problème c’est que je n’arrive pas à voir où elle tombe, même avec mes lunettes …
– T’as qu’à emmener mon frère Marcel !
– Mais il a 84 ans, Marcel. Et il ne sait pas jouer au golf.
– Oui mais il voit très bien. Tu joues, et lui te dit où la balle est tombée !
Le jour suivant, notre golfeur emmène son beauf de 84 ans au golf et il tire son premier swing.
– T’as vu où elle est partie ? Marcel.
– Ouais !
– Alors ? Elle est où ?
– J’ai oublié.

Un scatophile, un sadique, un psychopathe, un zoophile, nécrophile et un masochiste croisent un chat.
Le scatophile : « Mangeons donc ses crottes ! »
Le psychopathe : « Oui mais avant, on le tue ! »
Le sadique : « Ok, mais on le torture d’abord ! »
Le zoophile : « D’accord mais on n’oublie pas de lui faire l’amour ! »
Le nécrophile : « Ok mais on lui fait aussi l’amour après l’avoir tué ! »
Tout le monde se tourne vers le maso, et lui dit :
« Et toi, tu veux quoi ? »
Le maso : « miaouuuuuuuuuu »

Jane explique à Tarzan la sexualité :
– Tarzan, ce que tu as entre tes jambes, c’est comme ton linge sale. Et ce que j’ai entre mes jambes, c’est comme une machine à laver. Donc tu dois mettre ton linge sale dans ma machine à laver et bien essorer avant de le retirer.
Les nuits suivantes, Tarzan lava son linge sans s’arrêter. Quand Jane reprit son souffle, elle dit :
– Tarzan, tu ne peux pas faire autant de lessives à la suite, ce n’est bon ni pour le linge ni pour la machine. Attends quelques jours avant de recommencer.
Tarzan partit très déçu par ces paroles. Un mois s’écoula et Jane lui dit :
– Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Pourquoi tu ne mets plus ton linge dans ma machine à laver ?
– Tarzan avoir appris à laver à la main !

Un jeune motard postule chez un club de bikers. Le chef lui dit :
« Pour être membre, il faut réussir 3 épreuves :
– D’abord, boire 20 litres de bière ;
– Puis retirer l’aphte du pitbull sous le bar ;
– Enfin, faire l’amour 10 fois à la grand-mère assise là-bas. »
Motivé, le jeune homme commence à ingurgiter les 20 litres de bière. Complètement ivre, il se dirige vers le pitbull sous le comptoir. D’énormes bruits de lutte se produisent entre le jeune et le pitbull qui hurle à la mort pendant des heures. Le motard ressort, les cheveux ébouriffés, puis demande aux bikers :
– Alors elle est où c’te vieille que je lui retire son aphte ?

Un motard aperçoit une belle femme prête à sauter d’un pont. Il tente de la raisonner :
– Mademoiselle, ne sautez pas ! Je vous en prie.
– Si, je vais sauter !! Je n’en peux plus.
– Non, pensez aux bonnes choses de la vie… comme l’amour.
– Mais je n’ai personne.
– Alors laissez-moi vous embrasser et peut-être changerez-vous d’avis.
La femme se laisse tenter, et embrasse avec fougue le motard. La scène dure 10 minutes. Le motard n’en revient pas et lui dit :
– Aucune femme ne m’a embrassé comme ça, c’était merveilleux. Je ne vous laisserai jamais sauter. Pourquoi vouliez-vous en finir ?
– Mes parents ne veulent plus que je m’habille en fille…

Un fonctionnaire dépoussière son bureau. Il aperçoit une lampe à huile dorée et commence à l’astiquer. Un génie fait son apparition au beau milieu d’un nuage de fumée :
– Je suis le génie de la lampe et je t’accorde trois souhaits.
– Je voudrais être beau.
Aussitôt, le génie le transforme en bel homme. Le fonctionnaire demande ensuite :
– Je veux vivre dans une île uniquement peuplée de jolies femmes !
Et d’un claquement de doigt, le génie l’envoie sur une plage de sable blanc, entourée par de belles femmes. Le fonctionnaire énonce son dernier voeu :
– Je voudrais ne plus jamais avoir à travailler !
Et POUF ! Le fonctionnaire se retrouve assis à son bureau.

C’est une vieille dame dans le train qui répète sans cesse :
– Où est ma boulette ? Où est ma boulette ? …
Un voyageur aimable s’approche de la dame et lui dit :
– Je vais vous aider à retrouver votre boulette, comment est-elle ?
La vieille dame lui répond :
– Elle est verte ma boulette.
Le voyageur fait ses recherches sans succès, puis retourne auprès d’elle :
– Toutes mes excuses mais je n’arrive pas à retrouver votre boulette.
La vieille dame se fourre un doigt dans le nez et lui répond :
– C’est pas grave… Je vais en faire une autre.

Chaque midi, trois ouvriers du bâtiment – un français, un allemand et un belge – se retrouvent sur le toit d’un bâtiment.
Le français ouvre son sac et voit un jambon beurre à manger, craque et dit :
« ça fait 20 ans que je travaille et 20 ans que je mange la même chose, si demain j’ai la même chose, je me suicide ».
L’allemand ouvre son sac, voit une choucroute et dit la même chose.
Le belge ouvre son sac, voit des moules frites et dit la même chose.
Les 3 hommes se retrouvent le lendemain midi.
Le français a encore un jambon beurre. Il saute du bâtiment.
Même repas pour l’allemand, qui se suicide.
Même chose pour le belge, qui saute à son tour.
A l’enterrement, leurs femmes se retrouvent en pleurs.
La française dit :
« Je ne comprends pas, s’il m’avait prévenu, je lui aurais cuisiné autre chose ».
L’allemande réagit pareil.
La belge encore plus effondrée que les autres, dit à son tour :
« Je ne comprends pas, c’est mon mari qui cuisinait ses plats… »